Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/12/2014

Nos adhérents ont du talent (toujours !)

Toujours sur les rayonnages de la bibliothèque de C.V.P.H.A. un livre qui nous vient d'Outre-Rhin et que malheureusement bien peu d'entre nous peuvent lire dans le texte puisqu'il est écrit en allemand...

En effet c'est notre ami Frank Nonnenmacher qui en est l'auteur.  

livre,allemand,frank nonnenmacher,tu étais mieux placé que moi,deux frères au 20e siècle,du hattest es besser als ich,zwei brüder im 20. jahrhundert

 « Tu étais mieux placé que moi ». Deux frères au 20e siècle.

Présentation (en français) :

Gustav Nonnenmacher, né en 1914 à Stuttgart, est abandonné par sa mère à l’Assistance publique. Il est placé dans un foyer d’accueil, puis dans un orphelinat. En tant que meilleur élève de sa promotion, il aurait dû recevoir une bourse lui permettant de faire des études. Cependant, l’inflation de l’année 1923 ayant anéanti le capital de la fondation de bienfaisance, il fait à Holzgerlingen un apprentissage de sculpteur sur bois et n’apprend l’existence de sa mère et de son demi-frère qu’à l’âge de 18 ans. Mais le contact est bref. Pendant le fascisme, on oblige Gustav à devenir pilote d’avion [Junker 52]. Il survit à plusieurs crashes et finit par devenir instructeur de vol à l’aveugle dans les Alpes. Après la guerre, il ne voudra plus jamais voler. Il fonde une famille et vit comme sculpteur et artiste indépendant jusqu’à la fin du siècle à Worms sur le Rhin. Son attitude pacifiste caractérise ses œuvres dans l’espace public.

Ernst Nonnenmacher, né en 1908 à Stuttgart, passe son enfance avec sa mère, pendant la République de Weimar, dans un état de pauvreté absolue. Il devient ensuite délinquant et entre en communauté de survie avec une prostituée. Pendant le fascisme, il passe à la clandestinité, est arrêté, et après avoir purgé une peine de deux ans de prison ferme, est envoyé pour quatre ans, comme «être asocial et indigne de service militaire», aux camps de concentration de Flossenbürg et de Sachsenhausen. On a prévu de « l’anéantir par le travail » dans une carrière, mais ensuite on l’oblige à tresser des paniers de récupération de douilles d’obus. Après la guerre, on refusera de le reconnaître comme victime du fascisme parce qu’il portait un triangle vert, et non rouge.(Dans les camps de concentration où ils étaient emprisonnés par la GeStaPo, les prisonniers politiques portaient un triangle rouge sur leur vêtement alors que ceux de droit commun en avaient un vert - ndlr). Pendant des années, il se tait concernant son passé en camp de concentration. Il devient ouvrier dans les travaux publics afin de goudronner les routes, il est sympathisant des Brigades rouges [de Baader-Meinhof] et il inspire Konstantin Wecker [le compositeur et chanteur], qui écrira une chanson.

L’auteur Frank Nonnenmacher, né en 1944, professeur de sciences politiques à l’Université de Francfort sur le Main, présente ici un récit biographique, historique et politique. Pendant plus de 40 ans, il travaille d’arrache-pied pour recueillir des entretiens avec son père [Gustav], ainsi qu’avec son oncle [Ernst]. Il fait des recherches concernant les récits qu’il contrôle de façon empirique en consultant les archives des camps de concentration, les dossiers juridiques, les documents de l’Assistance publique, les carnets de vol, les lettres et en interviewant les témoins de l’époque. Les histoires de ces 2 vies sont racontées en alternant les perspectives des protagonistes et en les mettant en relation avec les évènements de la période.

Frank Nonnenmacher : « Tu étais mieux placé que moi ». Deux frères au 20e siècle, Ed. VAS, Bad Hombourg, mars 2014, 352 pages. Avec une dédicace de Konstantin Wecker [compositeur et chanteur] -  19,80 €

  

PICT3655 (2).jpgFrank et Eva sa compagne, partagent leur temps entre Frankfurt en Allemagne et Valence depuis plus de 20 ans.

Ils sont des membres discrets -mais très actifs- de notre association et leur participation à la première commémoration du 11 novembre à Castelnau-Valence a été prépondérante. 

P1150557 (2).jpg

L'intervention de Frank, en binôme avec Roger Le Marc, lors de la conférence franco-Allemande a suscité un réel intérêt de la part du public.

 

 

 

 

 *****

Pourquoi présenter un livre en langue allemande ?

Parce que le sujet nous interpelle et qu'on aimerait bien qu'un traducteur se penche sérieusement dessus afin de permettre son édition en français.

Alors s'il y a un traducteur -et un éditeur- dans la salle qui sont intéressés : un petit mail à C.V.P.H.A. ( association.cvpha@gmail.com permettrait, peut-être, de concrétiser ce beau projet.

C'est notre vœu le plus cher (et celui de Frank) en ces périodes de fêtes !

Les commentaires sont fermés.