Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/11/2015

Journée pour la paix

2531805097_3.jpg

Pensées pour toutes les victimes et toutes leurs familles.

 

Le 11 novembre nous organisions une journée pour dire ''Plus jamais ça!''

Le 13 novembre, voilà que des massacres d'innocents ont lieu, une fois encore, une fois de plus, une fois de trop.

Oh bien sûr, nous ne prétendons pas, nous, petite goutte d'eau dans l'océan des associations, avoir trouvé LA solution pour éviter tous ces drames ignobles. Notre but est bien plus modeste : porter un regard lucide sur le passé pour mieux appréhender le monde d'aujourd'hui et de demain. Malheureusement, nous le constatons tous les jours, les leçons du passé n'ont pas été tirées. Les guerres s'accumulent , les paroles de haine s'enflamment, des actes infâmes sont commis aux quatre coins de la planète.

Exceptionnellement les photos ne couperont pas le texte qui, malheureusement, prend encore plus de sens avec l'atroce actualité. Elles reviendront à la fin, parce qu'il faut, malgré tout, relever la tête et continuer à vivre pour que les barbares ne gagnent pas.

Les 3 films projetés ont montré aux spectateurs (entre 30 et 40 à chaque séance) l'absurdité de la guerre. La souffrance n'appartient pas à un pays. Quelle que soit leur nationalité, les enfants, les pères, les mères, les soldats, les familles souffrent, les cœurs saignent lors d'un conflit.

Le Pont (Die Brücke), diffusé en version originale, sous-titrée, est  peut-être le film qui a le plus touché le public. Très peu connu en France, il n'existe même pas une version française (attention: un film français s'appelle ''Le pont'' mais n'a rien à voir avec celui-ci), il  raconte l'histoire vraie de jeunes allemands (16/17 ans) qui reçoivent leur ordre de mobilisation, et partent avec entrain défendre leur patrie...avant de vite déchanter... et de se faire tuer.

Après le film, un long silence s'est installé, tant l'émotion envahissait chacun de nous. La première prise de parole n'a eu lieu qu'après plusieurs minutes. Frank Nonnenmacher, professeur de sciences politiques à l'université de Francfort, qui avait auparavant placé le film dans son contexte, a répondu aux questions du public. De très beaux échanges ont eu lieu.

Le café et les petits gâteaux offerts par CVPHA, ont été les bienvenus et ont permis de décompresser un peu avant la diffusion du second film.

 Les sentiers de la gloire, film américain qui dénonce la hiérarchie militaire, et avant tout la justice militaire, a été présenté par Roger Le Marc, ancien bibliothécaire à la bibliothèque nationale de Paris. Ce film n'a laissé personne indifférent, et les gorges sont restées nouées quelques instants après la projection, avant que Roger ne gère les discussions très pertinentes. Une question reste posée : Comment peut-on rester un être humain dans un système si rude et si rigide?

Joyeux Noël est certainement le film le plus connu des trois, ou du moins, le plus récent. Comment ne pas être touché, quand les soldats de trois nationalités différentes (écossais, français et allemands)  décident de s'accorder une trêve la nuit de Noël, de chanter ensemble et se serrer la main plutôt que de se battre. ''Les êtres humains sont capables de s'entendre. Ce sont les dirigeants qui les en empêchent, pour des raisons qui ne regardent qu'eux''. Voilà une des réflexions suscitée par le film.

  Après de si forts moments passés ensemble, personne n'avait envie de se quitter précipitamment. Alors, les discussions ont continué mais autour d'un verre. Chacun avait envie de paix et une conclusion s'imposait à tous : la paix est plus importante que tout.

2 jours après: Si seulement tout le monde pouvait en être convaincu!!

 

Paul (président de CVPHA) et le maire ont déclaré ouverte cette journée

cinéma pour la paix,11 novembre,guerre 14-18,commémoration,2015

Frank et Roger ont présenté les films, répondu aux questions et géré les échanges. cinéma pour la paix,11 novembre,guerre 14-18,commémoration,2015cinéma pour la paix,11 novembre,guerre 14-18,commémoration,2015

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Abyss (désigné par la flèche sur la photo) notre ingénieur du son, toujours prêt pour donner un coup de main

cinéma pour la paix,11 novembre,guerre 14-18,commémoration,2015

Merci à Julien qui nous a aidés à mettre en place cette manifestation mais n'a pu être présent. Merci à  tous les autres qui ont contribué par leur présence, leur apport de gâteaux, leur soutien, leur envoi de mail, à la réussite de cette journée. Impossible de tou(te)s les nommer. En voici quelques un(e)s

cinéma pour la paix,11 novembre,guerre 14-18,commémoration,2015

Merci à Martine Sellès, correspondante Midi Libre de Brignon

 

Il y a aussi eu des moments de détente entre les films

cinéma pour la paix,11 novembre,guerre 14-18,commémoration,2015

Le président a refermé cette journée. Tout est propre pour accueillir en novembre 2016, les artistes pour la paix

cinéma pour la paix,11 novembre,guerre 14-18,commémoration,2015 

Les commentaires sont fermés.