Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/01/2016

Meilleurs voeux

Qu'en 2016, notre patrimoine nous permette de vivre encore des moments de partage, d'émotion, d'échanges, de joie, d'amitié, de bonheur, de réflexion, de découvertes, d'espoir........

Rétrospective non exhaustive des 5 000 dernières années à Castelnau-Valence

pour voeux blog CVPHA.jpg

BONNE   ANNEE

12:42 Publié dans Blog | Tags : bonne année 2016 | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

23/12/2015

Une belle histoire de Noël

Les pérégrinations d’une statue-menhir 


Nous sommes à la fin du 19e siècle. Vers 1890. Depuis des années, d
es pierres extraites du sol par un laboureur, gisent en tas au bord d’un champ du quartier nommé Gayette, à Castelnau-Valence.

statue-menhir,gayette,musée de l'hommeMonsieur Lombard-Dumas, un archéologue passant par-là, intrigué par la forme d’une de ces pierres, appelle des paysans qui vaquaient à leurs occupations.

Ils la retournent.

Les yeux de l’archéologue s’écarquillent, ses doigts nettoient délicatement la surface, un cri s’échappe enfin de sa gorge nouée :’’C’est magnifique ! C’est formidable !’’.

Les paysans dubitatifs, tentent en vain de trouver quelque chose d’exceptionnel à ce gros caillou.

Au bout d’un long moment, Lombard-Dumas, ému, leur explique : "Cette pierre est une statue-menhir, elle a été sculptée il y a très très longtemps, il y a peut-être 5000 ans ! Cette période s’appelait le Néolithique. Regardez, on distingue bien les yeux, le nez et l’arcade sourcilière. Là, c’est une crosse et là, c’est un poignard que nos ancêtres ont voulu représenter.’’

Comprenant l’importance de cette découverte, Lombard-Dumas fait acheminer cette pierre à l’école d’anthropologie de Paris, afin qu’elle soit étudiée et protégée des dégradations du temps et des hommes.

Les années passent.

120 ans plus tard, l’association CVPHA (Castelnau-Valence son Patrimoine d’Hier et d’Aujourd’hui) se crée autour d’un genévrier, largement connu et reconnu aujourd’hui.

Le patrimoine étant la raison d’être du groupe, des liens s’établissent avec les passionnés et passionnants acteurs de la FAHG (Fédération Archéologique et Historique du Gard).

Marc Bordreuil, archéologue, qui a arpenté et connait mieux que nous les méandres de Castelnau-Valence, nous conte l’histoire de NOS statues-menhirs.

Eh oui ! Au moins deux autres ont été découvertes sur le territoire de la commune !

Mais qu’est-devenue la statue de Gayette ?statue-menhir,gayette,musée de l'homme

Un dessin existe, mais aucune photo (dessin réalisé par Lombard-Dumas et publié dans le bulletin de la Société d'Histoire Naturelle de Nîmes).

Est-elle toujours à Paris ?

Peut-être au musée de Saint Germain en Laye ?

Nous voilà donc au musée de Saint Germain en Laye…. qui n’abrite pas notre statue-menhir.

Mais le conservateur, passionné lui aussi par ces stèles, nous promet de faire des recherches.

Il tient parole et nous informe quelques mois plus tard, que la statue-menhir de la Gayette se trouve dans les réserves du Musée de l’Homme à Paris, fermé pour cause de restauration.

Octobre 2015 : Le Musée de l’Homme rouvre enfin ses portes.

"Possédez-vous notre statue ?" leur demande-t-on.

La réponse tant attendue arrive rapidement : ''Oui et elle est exposée''

Voilà l’histoire d’une simple pierre qui a été choisie pour être sculptée, il y a quelques millénaires.

Elle a eu la chance de rencontrer des personnes compétentes qui ont su reconnaître sa valeur et la protéger, des passionnés qui ont su la faire remonter à la lumière.

Aujourd’hui elle est le patrimoine de tous. Chacun peut l’admirer. Elle est protégée et entretenue.

Si vous passez par la Capitale, et par le Musée de l’Homme, allez faire un petit coucou à la statue de la Gayette, et dites-lui que dans son village d’origine, à quelques 800 kms de là, on est fier de l’avoir retrouvée en bonne santé.

 statue-menhir,gayette,musée de l'homme

Vous ne verrez pas de photos qui sont la propriété du musée. Cette star qui est montée à la capitale, se mérite. Il faut aller à elle.

C'est ce qu'a fait Gérard Redon, un sympathique habitant du village des Tavernes dans le Gard.

Nous avons eu le plaisir de faire sa connaissance lors de la balade des capitelles que nous avions organisée le 28 novembre dernier.

Tout en baladant, nous avons discuté.

Quelques temps après, de passage à Paris, Gérard a pensé à nous et a pris une photo de la statue-menhir.

Oui, les photos sont autorisées, mais leur diffusion est interdite !!!

Jusqu'à preuve du contraire.

Et l'histoire pourra continuer......

Bonnes fêtes à tous 

statue-menhir,gayette,musée de l'homme

19/12/2015

Il est arrivé !

Il est arrivé !

Qui ça ?

Mais non pas le père Noël : le nouveau numéro de Patrimoine 30, réalisé et édité par nos amis de la F.A.H.G.

patrimoine 30,revue,f.a.h.g.,remparts,nîmes

Au sommaire de ce numéro 34 : les remparts de Nîmes... la suite (première partie parue dans le n° 33). 

Saluons le travail de Romain de Jean-François Dufaud (membre de l'association Pont du Gard et Patrimoine), qui a su bien s'entourer pour nous faire découvrir cette enceinte antique au cœur de la cité Nîmoise du 21e siècle.

Dans ce numéro nous saluerons aussi l'empereur Auguste dont la statue se situe... à la porte du même nom, et ce grâce à un article très complet de Francine Cabane.

Et pour terminer on apprendra par Richard Pellé que rien n'est jamais fini en ce qui concerne les recherches archéologiques dans la cité des Antonin et des Auguste...

Vous trouverez Patrimoine 30 dans les points de vente ci-dessous : 

patrimoine 30,revue,f.a.h.g.,remparts,nîmes

Ainsi qu'auprès de C.V.P.H.A. : association.cvpha@gmail.com --- 6€ le numéro (4€ pour les adhérents). D'anciens numéros sont encore disponibles, n'hésitez pas à vous renseigner à la même adresse.
patrimoine 30,revue,f.a.h.g.,remparts,nîmes

 

 

 

Petite suggestion pour remplir la hotte du Père Noël

 

01/12/2015

CAP 14

En cette période de COP 21, nous, nous partons pour le CAP 14 (CAP pour capitelles et 14 pour le nombre de ces cabanes répertoriées sur la commune), et nous sommes une petite vingtaine de visiteurs au top (TOP 14).

Notre véhicule ayant eu quelques soucis,

capitelles, novembre 2015

capitelles,novembre 2015

 

 

"Oh fan ! (interjection locale) tu crois qu'on va y arriver avec ta tabasille (véhicule en très mauvais état) ?" 

 

 C'est donc à pied que nous partons visiter les capitelles.

Solange et Sylvie, les deux meneuses ont revu (ne pas confondre avec les meneuses de revue) le parcours.

On peut y aller !

capitelles,novembre 2015

 Nous passons l'après-midi dans les bois,

capitelles,novembre 2015

... sur les chemins, sous le ciel bleu et dans le vent,

capitelles,novembre 2015

... dans les vignes,

capitelles,novembre 2015

 ... et les oliviers,

capitelles,novembre 2015

Nous prenons des risques quelquefois.

Vous remarquerez que Gribouille et Dodue (les chiens) en sont tout flous.

Seule Solange ne craint rien !

capitelles,novembre 2015

capitelles,novembre 2015

 Nous croisons en chemin, des fleurscapitelles,novembre 2015capitelles,novembre 2015

capitelles,novembre 2015

 

... des animaux, des légumes... 

capitelles,novembre 2015  capitelles,novembre 2015

capitelles,novembre 2015

des bizarreries de la nature, comme cette boudifle sur un èouze (une grosseur sur un chène vert pour les non-initiés au patrimoine méridional, oral et imagé)

 ... des gratte-culs (ou baies de cynorhodon). 

capitelles,novembre 2015

Par pudeur la photo ci-dessus ne sera pas légendée. Ceci ayant déjà été fait oralement, pour la plus "grande joie" des filles comme vous pouvez le constater

Des pierres nous attirent aussi.

capitelles,novembre 2015

Christine hallucine : "Bon sang mais c'est bien sûr ! Une statue-menhir !(pierre gravée il y a, à quelques années près, 5 000 ans. Trois au moins, ont déjà été trouvées dans la commune).

"Aidez-moi à la retourner !"

Une paille pour Abyss!

capitelles,novembre 2015

Puis il faut l'immortaliser,

capitelles,novembre 2015

avant de la soulever.

Mais voilà qu'elle se partage, et en son cœur....surprise !

capitelles,novembre 2015

.... un menhir !! 

Nous venons de découvrir l'origine du nom ''statue-menhir''!

Vous aussi vous avez le syndrome du cerf-volant par grand vent (cerveau lent) ? et vous venez juste de comprendre ?

Pour les puristes, il ne s'agit nullement d'une véritable statue-menhir. Dommage !

Revenons à nos capitelles et essayons d'y entrer :

capitelles,novembre 2015

Abyss, lui, essaie d'en sortir par le souterrain qui mène directement au château, mais malheureusement ce n'est qu'une légende.

capitelles,novembre 2015

Alors, finalement, vous n'aurez que des vues extérieures :

capitelles,novembre 2015

capitelles,novembre 2015

capitelles,novembre 2015

capitelles,novembre 2015

capitelles,novembre 2015

Toutes belles, toutes différentes. Devant le travail de nos aïeuls, le temps semble suspendu, n'est-ce pas ?

capitelles,novembre 2015

 Après toutes ces émotions (et ces efforts), un peu de réconfort

capitelles,novembre 2015

capitelles,novembre 2015

avant de regarder le diaporama de Paul, et sa chorégraphie ''La danse des capitelles'', mi flamenco, mi comptine pour enfants

capitelles,novembre 2015

capitelles,novembre 2015

Olé !

capitelles,novembre 2015

Il se dit qu'en France tout se termine en chansons.

Mais à Castelnau-Valence, petit village d'irréductibles chercheurs de statues-menhir tout se termine en dansant... la danse du balai !capitelles,novembre 2015

 

 capitelles,novembre 2015

 Nous aurons atteint le CAP 6.

Sylvie et Solange avaient vu juste, impossible de faire le tour de toutes nos capitelles en quelques heures. Une autre fois peut-être...... (que les acteurs de la COP 21 fassent aussi bien que nous en atteignant la moitié de leurs objectifs et on en reparlera )

Une pensée amicale pour Christiane Chabert qui devait nous parler des capitelles de notre région, et qui n'a pu être là pour raison de santé. Prompt rétablissement Christiane. Ce n'est que partie remise. 

20/11/2015

Autour des capitelles

affiche capitelles.png

Comme vous pouvez le lire sur l'affiche ci-dessus le samedi 28 novembre C.V.P.H.A. vous propose une après-midi sur le thème des capitelles.

En commençant par une balade (départ place de la mairie à 13 h 30) pour découvrir ces constructions en pierres sèches dans leur environnement naturel.

Ensuite nous nous retrouverons au foyer, à 17 h, avec un petit changement au programme prévu. En effet Mme Chabert qui devait nous faire une conférence sur les capitelles ne pourra être là suite à un problème de santé.

A la place nous vous proposons de visualiser un diaporama sur le nettoyage des capitelles, de discuter et échanger sur le sujet du jour en grignotant et sirotant quelques douceurs. 

Bienvenue à toutes et tous !

capitelles,balade,diaporama,échanges