Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/12/2014

Nos adhérents ont du talent (encore !)

Les rayonnages de la bibliothèque de C.V.P.H.A. s'étoffent petit à petit grâce aux talents de nos adhérents.

Début novembre est paru, aux éditions de la Fenestrelle, un ouvrage consacré à Brignon et la Grande Guerre sous la plume de Philippe Monnier, Brignonnais de coeur et de naissance et Valençois d'adoption.

Brignon recto.jpg

 Brignon verso.jpg

Autour des souvenirs (oraux et sur papier) de Raoul Briançon, grand-père maternel de Philippe, retrouvez l'histoire du village de Brignon au début du 20e siècle, l'hommage aux 25 jeunes Brignonnais partis sur le front qui n'en revinrent pas, et les effets d'un conflit mondial dans la vie quotidienne d'un paisible village de la Gardonnenque.

Article paru sur Midi Libre début novembre :

livre Monnier article ML Martine.JPG

Philippe Monnier apporte bien souvent son aide aux membres de C.V.P.H.A. dans le cadre de leurs recherches sur l'histoire de la commune.

Mais il est aussi bien présent lors des animations organisées par l'association.

Comme le 21 septembre 2013 où sa conférence sur l'unification de Castelnau et Valence remporta un franc succès.  

On peut retrouver l'histoire de cette union dans le dernier numéro de Patrimoine 30 - de novembre 2014.

2013 09 21 Bicentenaire Castelnau Valence   (17).jpg  PM1.JPG

Quelques exemplaires de son livre sont encore disponibles (au prix de 10 €) à la maison de la presse à Moussac, sinon un petit mail à C.V.P.H.A. (association.cvpha@gmail.com) et on verra ce qu'on peut faire pour vous satisfaire !

Nos adhérents ont du talent (toujours !)

Toujours sur les rayonnages de la bibliothèque de C.V.P.H.A. un livre qui nous vient d'Outre-Rhin et que malheureusement bien peu d'entre nous peuvent lire dans le texte puisqu'il est écrit en allemand...

En effet c'est notre ami Frank Nonnenmacher qui en est l'auteur.  

livre,allemand,frank nonnenmacher,tu étais mieux placé que moi,deux frères au 20e siècle,du hattest es besser als ich,zwei brüder im 20. jahrhundert

 « Tu étais mieux placé que moi ». Deux frères au 20e siècle.

Présentation (en français) :

Gustav Nonnenmacher, né en 1914 à Stuttgart, est abandonné par sa mère à l’Assistance publique. Il est placé dans un foyer d’accueil, puis dans un orphelinat. En tant que meilleur élève de sa promotion, il aurait dû recevoir une bourse lui permettant de faire des études. Cependant, l’inflation de l’année 1923 ayant anéanti le capital de la fondation de bienfaisance, il fait à Holzgerlingen un apprentissage de sculpteur sur bois et n’apprend l’existence de sa mère et de son demi-frère qu’à l’âge de 18 ans. Mais le contact est bref. Pendant le fascisme, on oblige Gustav à devenir pilote d’avion [Junker 52]. Il survit à plusieurs crashes et finit par devenir instructeur de vol à l’aveugle dans les Alpes. Après la guerre, il ne voudra plus jamais voler. Il fonde une famille et vit comme sculpteur et artiste indépendant jusqu’à la fin du siècle à Worms sur le Rhin. Son attitude pacifiste caractérise ses œuvres dans l’espace public.

Ernst Nonnenmacher, né en 1908 à Stuttgart, passe son enfance avec sa mère, pendant la République de Weimar, dans un état de pauvreté absolue. Il devient ensuite délinquant et entre en communauté de survie avec une prostituée. Pendant le fascisme, il passe à la clandestinité, est arrêté, et après avoir purgé une peine de deux ans de prison ferme, est envoyé pour quatre ans, comme «être asocial et indigne de service militaire», aux camps de concentration de Flossenbürg et de Sachsenhausen. On a prévu de « l’anéantir par le travail » dans une carrière, mais ensuite on l’oblige à tresser des paniers de récupération de douilles d’obus. Après la guerre, on refusera de le reconnaître comme victime du fascisme parce qu’il portait un triangle vert, et non rouge.(Dans les camps de concentration où ils étaient emprisonnés par la GeStaPo, les prisonniers politiques portaient un triangle rouge sur leur vêtement alors que ceux de droit commun en avaient un vert - ndlr). Pendant des années, il se tait concernant son passé en camp de concentration. Il devient ouvrier dans les travaux publics afin de goudronner les routes, il est sympathisant des Brigades rouges [de Baader-Meinhof] et il inspire Konstantin Wecker [le compositeur et chanteur], qui écrira une chanson.

L’auteur Frank Nonnenmacher, né en 1944, professeur de sciences politiques à l’Université de Francfort sur le Main, présente ici un récit biographique, historique et politique. Pendant plus de 40 ans, il travaille d’arrache-pied pour recueillir des entretiens avec son père [Gustav], ainsi qu’avec son oncle [Ernst]. Il fait des recherches concernant les récits qu’il contrôle de façon empirique en consultant les archives des camps de concentration, les dossiers juridiques, les documents de l’Assistance publique, les carnets de vol, les lettres et en interviewant les témoins de l’époque. Les histoires de ces 2 vies sont racontées en alternant les perspectives des protagonistes et en les mettant en relation avec les évènements de la période.

Frank Nonnenmacher : « Tu étais mieux placé que moi ». Deux frères au 20e siècle, Ed. VAS, Bad Hombourg, mars 2014, 352 pages. Avec une dédicace de Konstantin Wecker [compositeur et chanteur] -  19,80 €

  

PICT3655 (2).jpgFrank et Eva sa compagne, partagent leur temps entre Frankfurt en Allemagne et Valence depuis plus de 20 ans.

Ils sont des membres discrets -mais très actifs- de notre association et leur participation à la première commémoration du 11 novembre à Castelnau-Valence a été prépondérante. 

P1150557 (2).jpg

L'intervention de Frank, en binôme avec Roger Le Marc, lors de la conférence franco-Allemande a suscité un réel intérêt de la part du public.

 

 

 

 

 *****

Pourquoi présenter un livre en langue allemande ?

Parce que le sujet nous interpelle et qu'on aimerait bien qu'un traducteur se penche sérieusement dessus afin de permettre son édition en français.

Alors s'il y a un traducteur -et un éditeur- dans la salle qui sont intéressés : un petit mail à C.V.P.H.A. ( association.cvpha@gmail.com permettrait, peut-être, de concrétiser ce beau projet.

C'est notre vœu le plus cher (et celui de Frank) en ces périodes de fêtes !

21/11/2014

Nos adhérents ont du talent (suite)

Chapeau Bernard, bonne et longue continuation

2014 11 13-19 R.U. B.Malzac.JPG

01/09/2014

Nos adhérents ont du talent

Il y en a qui peuvent se targuer d'avoir plusieurs cordes à leur arc.

On peut très bien exceller dans le débroussaillage de capitelles... et en même temps savoir défricher l'Histoire locale qui, parfois, a bien besoin d'élaguer quelques branches porteuses d'idées fausses ou de légendes, afin de rafraîchir la mémoire collective.

guerre 39-45,résistance,uzès,laurent bossi

guerre 39-45,résistance,uzès,laurent bossi      guerre 39-45,résistance,uzès,laurent bossi

 C'est ce qu'a réalisé Laurent Bossi -adhérent de C.V.P.H.A.- en publiant tout récemment son livre

"Chroniques de la Résistance, des Francs Tireurs et Partisans Français à Uzès de 1939 à 1945"

guerre 39-45,résistance,uzès,laurent bossi

Présentation de l'ouvrage et de son auteur en 4e de couverture :

Chroniques de la Résistance et des FTPF à Uzès de 1939 à 1945 nous plonge au cœur de la cité ducale pendant la période obscure des années noires. Ce récit historique s’attache, 70 ans après et pour la première fois, à réhabiliter le souvenir des Uzètiennes et des Uzètiens qui ont combattu individuellement ou au sein de mouvements de résistance dont le plus important et le plus actif d’entre eux, dans la ville même, donnera naissance à la 202ème compagnie FTPF d’Uzès.

A partir de témoignages directs, d’une bibliographie abondante et de documents officiels inédits, il a été possible de retracer leurs parcours, leurs actions et le combat qu’ils menèrent pour la liberté.

Il était en effet grand temps de faire la lumière sur cette partie de l’histoire de la ville qui, entre légendes urbaines, omissions volontaires et affabulations, servait plus ses adversaires que les véritables artisans et acteurs de la libération.

Voici donc maintenant arriver l’heure de célébrer enfin après presque 70 ans d’oubli, celles et ceux qui, aux yeux et à la barbe de l’ennemi, sauvèrent l’honneur à Uzès et pour la France !

L’auteur : Laurent Bossi

Passionné depuis son enfance par l’histoire de la seconde guerre mondiale, a recueilli de nombreux témoignages oraux concernant cette époque ainsi qu’une importante documentation sur le sujet, tirée d’auteurs régionaux, nationaux, mais aussi des Archives Départementales et Nationales. Ce travail de recherches qui est loin d’être achevé pourra donner lieu à d’autres publications.

Articles parus dans la presse locale :

guerre 39-45,résistance,uzès,laurent bossi

 articles ML L.Bossi.pdf

guerre 39-45,résistance,uzès,laurent bossi

Cliquez sur les articles et sur le lien pour les agrandir

Cet ouvrage est en vente (20€) à la librairie le Parchemin et à la maison de la presse d'Uzès (entre autres librairies gardoises) ou directement auprès de son auteur (laissez un message à l'adresse de CVPHA association.cvpha@gmail.com qui transmettra à Laurent). 

Félicitations Laurent !

Souhaitons que le public réserve un excellent accueil à ce livre dont les bénéfices seront destinés à l'entretien des sépultures des résistants oubliés selon les vœux de l'auteur.

À C.V.P.H.A. on espère que de manier aussi bien la plume ne nous privera pas de ta compagnie (et de celles de Géraldine et de Snoop) pour continuer à jouer du sécateur et partager de bons moments de convivialité autour du patrimoine minéral et végétal de Castelnau-Valence ;-)

25/05/2014

Claude MAZAURIC présente son livre

Cl. Mazauric.jpgVendredi 13 juin  à 19 h au foyer de Castelnau- valence

Claude Mazauric   présentera son livre:

Destins : quatre « poilus » originaires de     Collorgues   dans la grande guerre

 

Livre paru aux Editions de la Fenestrelle. Bernard Malzac, éditeur, sera également présent.

 

 

Sous  le terme de « destins », se trouve consigné dans ce livre le parcours militaire au cours de la Grande guerre (1914-1918), de quatre frères, deux couples de demi-frères en réalité, originaires du village languedocien de Collorgues, canton de Saint-Chaptes, département du Gard. Ces quatre « poilus », les trois premiers ayant rejoint le Front dès l’été de 1914, le quatrième en 1916, ont à eux tous participé aux combats parmi les plus rudes et les plus meurtriers de la première guerre mondiale : sur le front de Lorraine puis de Champagne en 1914, en Flandre en 1915 pour les trois premiers mobilisés, à Verdun et à nouveau en Champagne en avril 1917 pour le quatrième, enfin en Orient en 1917-1918 pour le seul des quatre fantassins qui aura « fait » toute la guerre et en reviendra indemne après sa démobilisation, mais en 1919 seulement !

A travers l’évocation de leur mode de vie rural antérieur à la guerre, observé dans le cadre méridional de leur village typique des pays situés entre Rhône et Cévennes, on prendra conscience de l’étrangeté d’une guerre dont personne  en 1913 ou 1914, ne mesurait à quel point elle serait longue et meurtrière.

Les données recueillies par l’auteur, historien de métier, grâce aux documents conservés dans les Archives publiques, relevées dans les souvenirs et les témoignages oraux, puisées dans diverses sources privées et dans les journaux de marche des régiments, aideront le lecteur à accompagner Lucien, Armand, Albin et Georges, sur les champs de bataille et dans les tranchées, dans les hôpitaux militaires et les lieux de convalescence et même au Stalag pour l’un d’entre eux. Puis, après le combat, une fois revenus à la vie civile dans la mesure où aucun d’entre eux n’a été tué, nous  retrouverons nos quatre frères, plus ou moins meurtris mais inégalement désabusés, reprendre goût à la vie dans ce qu’on qualifiait naguère de « l’entre deux-guerres ».   

128 pages

L’auteur

Né en 1932 à Thonon-les-Bains, Claude Mazauric est un historien spécialiste de la Révolution française et des idéologies communautaires.

C’est un chercheur aux approches théoriques et critiques originales, son œuvre se signale par la diversité des sources, des objets étudiés, et la précision d'une écriture concise et aérée.

Claude Mazauric, membre de nombreuses sociétés savantes, a rédigé des centaines de comptes-rendus d’ouvrages, essais théoriques, thèses d’histoire, récits divers, qui ont été publiés dans de nombreuses revues, périodiques et journaux.

Il a été directeur des Éditions sociales de 1982 à 1986

Il est notamment l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels : Babeuf et la conspiration pour l'égalité, (Éditions sociales) 1962 ; Babeuf. Ecrits, (Le Temps des Cerises, 2009 - 4ème édition), Sur la Révolution française, (Éditions sociales), réédition 1988 - Jacobinisme et révolution, réédition 1988  - L'histoire de la Révolution française et la pensée marxiste, (PUF, 2009) -  Un historien en son temps : Albert Soboul (1914-1982) (Ed. d’Albret, 2004)  - Jean-Jacques Rousseau à 20 ans : Un impétueux désir de liberté (Au diable vauvert, 2011)

 

Courriel : b.malzac@editions.fenestrelle.com

Site : www.editions-fenestrelle.com